NoSgoth

Bienvenue sur le forum officiel du Royaume de NoSgoth sur SecondLife !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le Royaume de Nosgoth.
L'Ancien : "Je suis le noyau vital, l'essence même de Nosgoth.".
Moébius : "T'es-tu vraiment cru capable de changer "mon" histoire ?".
Raziel : "Ma destinée t'amuse, c'est ça ?".
Kain : "L'éternité est implacable.".
Janos Audron : "Ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils sont ignorants, et si faciles à manipuler.".
Ariel : "À jamais je suis emprisonnée ici, tout espoir serait vain...".
Vorador : "Regardons maintenant de l'autre côté du miroir.".
Hylden : "Quelle naïveté de penser que l'on peut s'opposer à sa destinée !".
Raziel : "Je veux voir le monde dans son enfance, avant la croisade des séraphéens.".
Kain : "Nous n'effaçons pas l'histoire, nous la réécrivons !".
<Janos : "Au cours des siècles, j'ai pu observer notre histoire devenir un mythe, pour finalement sombrer dans l'oubli.".
Moébius : "Juge donc l'auteur de tes sermons avant de les réciter.".
Vorador : "Quel piètre sauveur tu fais !".
L'Ancien : "Je suis, ici et ailleurs, maintenant et toujours.".
Ariel : "Je suis pure, mais éthérée. Kain, lui, est diablement réel mais vicié.".
Raziel : "Je ne voulais plus qu'une chose : débusquer Kain et l'annihiler.".
Kain : "L'épée est la clef !".
Moébiu : "Bienvenue âme perdue dans les âges. Rencontre ta Destinée.".
Raziel : "Ange ou démon, lui seul détenait la clé de mon destin.".
Kain : "Si Moébius t'avait dit que je me cachais au fin fond des enfers, m'y aurais-tu suivi, au péril de ton âme ?".

Partagez | 
 

 Archibald Carami

Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald Carami
Etranger de NoSgoth
Etranger de NoSgoth
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 38
Race : Ange
Classe : Guardien
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Archibald Carami   Sam 11 Avr - 7:19

Récit d'un vieux pèlerin qui passa cinquante sept années à la recherche de Belovodié

La première année s'écoula calmement. Je traversai de nombreux pays et deux mers. La deuxième année, j'abordai un désert et eu plus de mal à poursuivre. A mesure que j'avançais, je trouvais davantage de squelettes d'animaux et d'autres êtres. Je poursuivis et trouvais des guides dans un village. Ils m'apprirent qu'ils voyaient de temps en temps des pèlerins traverser leur pays en quête d'un pays mystérieux. Certains l'appelaient le Pays clos. D'autres parlaient du pays des eaux blanches et des hautes montagnes, ou du Pays des esprits légers, ou du Pays de feu vif, ou du Pays des dieux vivants.. Les légendes relatives à Belovodié s'étaient en effet partout répandues.
Un jour, un de ces guides m'annonça que nous n'étions qu'à trois jours de marche de ce pays. Il ne pouvait me conduire qu'à la frontière. Après, je devrais voyager seul car il mourrait s'il y posait le pied. Nous partîmes.
Le chemin que nous suivions dans notre ascension était étroit. De hautes montagnes aux sommets enneigés nous entouraient de toutes parts. Au quatrième matin le guide me dit que je devais continuer seul. Apres avoir marché de trois à sept jours vers le point le plus élevé de ces montagnes, et si j'étais du nombre des élus, un village m'apparaîtrait. Sinon mon destin importerai peu.
J'arrivais bientôt à un embranchement. Les deux routes semblaient mener vers le sommet. Je choisis celle de droite, face au soleil. Il y eu encore deux autres carrefours ce jour là. Au premier, l'une des voies était barrée par un serpent, je pris l'autre. Au second, trois grosses pierres bloquaient un des chemins ; j'empruntais la voie qui était libre.
Le deuxième jour, il y eut un seul embranchement. Cette fois, la route se partageais en trois. Au dessus d'un des chemins, un papillon voletait, et ce fut celui-là que je choisis. Dans l'après midi, la route longea un lac.
Le troisième jour, les rayons du soleil levant incendièrent la plus haute montagne, dont le sommet enneigé se couvrit de flammes ardentes. Mon âme alla se joindre aux flammes de la montagne, et le feu prit vie. De blanches silhouettes tournoyaient en une danse merveilleuse et s'envolaient dans des torrents de feu. Il y eut, ce jour, trois carrefours, par deux fois je prit le chemin que les rayons du soleil éclairaient le plus. Au troisième, une route se dirigeait vers une falaise à la forme d'une colossale idole protectrice. Sans réfléchir, c'est celle que j'empruntai.
Là j'entendis les voix de deux hommes, ils parlaient une langue inconnue. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, intérieurement, je les comprenais. Je les suivis jusqu'à un village où je restai quelques temps. Je fus traité comme un proche parent. Quand le moment fut venu de prendre la route, j'avais perdu le compte des jours, le temps passait comme dans un rêve enchanté.




Le pays de Belovodié n'est pas imaginaire. Les légendes lui donnent bien des noms différents. C'est là qu'habitent les grands saints, les intermédiaires auprès du Monde d'En Haut. Ils ne cessent d'oeuvrer ensemble, avec le Chœur des Puissances céleste pour aider et guider tous les peuples du monde. Leur Royaume est celui du pur esprit, avec de merveilleuses flammes, porteuses de mystères charmants, de joie, de lumière, d'amour, d'inspiration, de bien-être, d'une noblesse inimaginable.
Le royaume de Belovodié est une terre pure. Il ne peut pas être situé sur une carte ; seuls y ont accès ceux qui ont atteint un état de profonde quiétude. Il est généralement représenté de forme circulaire et encerclé de montagnes, avec en son centre "les neufs pics" et un petit village, celui de Belovodié.

La Montagne aux neufs pics, là où convergent les vents. C'est ici que j'ai reçu les enseignements des vents.
Un jour, au sommet du piton, lieu de culte des vents, les vents tourbillonnèrent au tour de moi en hurlant :
"Il y a maintenant longtemps que tu nous à été confié, à partir d'aujourd'hui, tu parleras en notre nom. Ton temps est venu, tu dois maintenant te accomplir ta destinée. Va découvrir les royaumes terrestres et leurs habitants, puisses tu jamais nous décevoir". Alors, me laissant guider par eux j'arrivais bientôt sur la terre que nous connaissons.


Vivement
Revenir en haut Aller en bas
 
Archibald Carami
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les burlesques aventures d'Archibald
» Nom des voix TTS
» [Lyon] Archibald Distro Ar Gelted

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NoSgoth :: Les Citoyens de NoSgoth ((RP)) :: Les Registres Infernaux :: Le Registre des Citoyens-
Sauter vers: