NoSgoth

Bienvenue sur le forum officiel du Royaume de NoSgoth sur SecondLife !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le Royaume de Nosgoth.
L'Ancien : "Je suis le noyau vital, l'essence même de Nosgoth.".
Moébius : "T'es-tu vraiment cru capable de changer "mon" histoire ?".
Raziel : "Ma destinée t'amuse, c'est ça ?".
Kain : "L'éternité est implacable.".
Janos Audron : "Ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils sont ignorants, et si faciles à manipuler.".
Ariel : "À jamais je suis emprisonnée ici, tout espoir serait vain...".
Vorador : "Regardons maintenant de l'autre côté du miroir.".
Hylden : "Quelle naïveté de penser que l'on peut s'opposer à sa destinée !".
Raziel : "Je veux voir le monde dans son enfance, avant la croisade des séraphéens.".
Kain : "Nous n'effaçons pas l'histoire, nous la réécrivons !".
<Janos : "Au cours des siècles, j'ai pu observer notre histoire devenir un mythe, pour finalement sombrer dans l'oubli.".
Moébius : "Juge donc l'auteur de tes sermons avant de les réciter.".
Vorador : "Quel piètre sauveur tu fais !".
L'Ancien : "Je suis, ici et ailleurs, maintenant et toujours.".
Ariel : "Je suis pure, mais éthérée. Kain, lui, est diablement réel mais vicié.".
Raziel : "Je ne voulais plus qu'une chose : débusquer Kain et l'annihiler.".
Kain : "L'épée est la clef !".
Moébiu : "Bienvenue âme perdue dans les âges. Rencontre ta Destinée.".
Raziel : "Ange ou démon, lui seul détenait la clé de mon destin.".
Kain : "Si Moébius t'avait dit que je me cachais au fin fond des enfers, m'y aurais-tu suivi, au péril de ton âme ?".

Partagez | 
 

 BG Kurokyuuketsuki

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuro'
Chevalier(e) de NoSgoth
Chevalier(e) de NoSgoth
avatar

Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 26
Race : Beaucoup, mais Shikoku Inu de préférence...
Classe : Chieuse professionnelle
Clan : Solitaire pure et dure
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: BG Kurokyuuketsuki   Ven 5 Nov - 11:31

Chapitre 1 : L’enfance

Il fait chaud… Je bois le lait de Maman, je joue avec mes frères et sœur… De toutes petites boules de poils serrées contre Maman… Je suis en bien… en sécurité…

*****

Un bruit… De la lumière… Des voix… Un frère disparait… J’ouvre les yeux : il est entre les mains d’un bipède, il se débat en couinant…Pourquoi le bipède prend mon frère comme ça ..? Il le lance… Maman grogne vers le bipède, je me serre contre mon frère et ma sœur restants, tous nous regardons le corps du frère s’écraser contre le mur de pierres… il tombe au sol et ne bouge plus…
Le bipède saisit ensuite Maman par la chaîne qu’elle a autour du cou… Elle grogne et se débat… Le bipède prend un long bâton pointu au bout et frappe Maman en lui hurlant des choses que je ne comprends pas… Elle hurle… Nous voulons l’aider, mais nous savons à peine ramper… Nous restons serrés les uns contre les autres en geignant…
Le bipède sort ensuite, ferme la porte… Nous rampons comme nous pouvons vers Maman… Elle est couchée, ne bouge plus… comme petit frère…Pas une léchouille pour nous rassurer… Nous nous serrons contre son corps encore chaud, malgré une drôle d’odeur qui s’échappe du liquide sur sa fourrure, ne sachant que faire.

*****

Plus tard, plusieurs jours plus tard peut-être, je ne sais pas, je suis trop petite… Maman et petit frère sont froids et durs…. Il n’y a plus de lait… La porte s’ouvre à nouveau, nous voyons cette fois deux paires de jambes bipèdes… Je reconnais l’odeur de celui qui a tué Maman… Ils parlent ensemble, avec des mots que je ne comprends pas… Ils prennent Maman et petit frère et les jettent dehors… Je reste serrée contre mon frère et ma sœur, les regardant faire, impuissants… Les deux bipèdes se retournent vers nous, et parlent à présent en poussant des grognements dans une langue que nous, petits chiots, comprenons…
- Que vas-tu faire des petits ? Les tuer ?
- Hum… je n’en sais rien encore… ils sont de mon sang après tout… mais ce ne sont que des chiots, pas de vrais lycans… des bâtards…
Le bipède qui vient de parler nous regarde froidement...Nous nous resserrons en couinant, il nous fait peur… Ma sœur émet un grognement et rampe vers lui… Elle n’a pas encore de dents mais menace déjà celui qui s’est déclaré notre géniteur…
Il lui donne alors un coup de pied, l’envoyant bouler plus loin… L’autre bipède s’approche alors de la boule de fourrure qu’est ma sœur et la saisit :
- Une femelle… je peux avoir celle-ci ? Je serais curieux d’observer son développement…
-Prend-la si tu veux, peu m’importe ces créatures…
Le bipède garde alors sœur sous le bras, la laissant mordre ses doigts avec ses gencives inoffensives… Grand frère et moi les regardons ensuite s’éloigner, puis refermer la porte…Nous pleurons Maman, petit frère, sœur et aussi parce que nous avons faim…

*****

Nous gisons l’un sur l’autre… Nous avons mal au ventre en pensant au lait de Maman qui n’est plus là… La porte s’ouvre à nouveau… Je vois grand frère s’élever, je sens l’odeur du bipède qui a tué Maman… Où va grand frère ? Le bipède s’éloigne puis revient quelques instants plus tard vers moi, sans grand frère… Où est-il ? Je ne sens plus sa présence… Est-il mort ou le bipède l’a-t-il donné à un autre ? Le lycan ressort et referme la porte… Je suis toute seule…
Je remarque que le lycan a laissé quelque chose près de moi…ça sent bon… Je rampe de toutes mes forces vers la source de cette bonne odeur,et plonge le museau dans le récipient… du lait… pas celui de Maman, mais pour mon estomac affamé, il est tout aussi doux… Je vide le bol sans réfléchir…

*****

Le lycan m’apporte du lait tous les jours, je pense… Il fait noir là où je suis, mais à la lumière qui filtre sous la porte, je pense commencer à comprendre comment le temps marche… cela dure un nombre de jours que je ne peux pas compter… beaucoup… C’est la seule chose qu’il se passe dans ma vie à ce moment là… Je sens que je commence à grandir… je le vois car ma tête arrive à des pierres plus hautes sur le mur… Bientôt, ce n’est plus du lait que je reçoit, mais des morceaux de viande… C’est là que je sens que mes crocs ont poussé… C’est moins bon que le lait, mais je mange quand même…


((à suivre))
Revenir en haut Aller en bas
http://kurokyuuketsuki59.deviantart.com/
Kuro'
Chevalier(e) de NoSgoth
Chevalier(e) de NoSgoth
avatar

Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 26
Race : Beaucoup, mais Shikoku Inu de préférence...
Classe : Chieuse professionnelle
Clan : Solitaire pure et dure
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: BG Kurokyuuketsuki   Ven 5 Nov - 19:42

Chapitre 2 : Les monstres

Le lycan me nourrit tous les jours, mais il ne me parle jamais, c’est à peine s’il me regarde… Je le déteste… Il me semble que cela fait des années que Maman et le reste de la portée ne sont plus là, mais je pense toujours à eux… J’ai grandit, ça j’en suis sûre… Et aujourd’hui, je vais tuer le lycan…
J’attends derrière la porte, je sais qu’il va bientôt m’apporter à manger… La porte s’ouvre, je saute, tous crocs dehors, sur le bipède… Un bras me bloque illico, m’envoie bouler au sol… Je couine… Même si je suis plus grande, il est toujours aussi fort que moi… Il me hurle dessus, dans un mélange de langage que je comprends et de celui que je ne comprends pas, il me donne des coups de pieds… Moi, je me recroqueville, tentant de me protéger comme je peux… Il sort… Je n’ai pas à manger ce jour-là…

*****

Le lendemain, je me mets dans un coin de la pièce où je suis, comme ça, il verra que je ne l’attaque pas, et peut-être que j’aurais à manger… Il entre, mais il ne tient pas de manger… c’est quelque chose qui fait des bruits quand il l’agite dans ma direction : une chaîne… Je me ramasse sur moi-même en le voyant s’approcher, mais il me saisit par la peau du cou et attache la chaîne autour de mon cou, puis il en prend le bout et me traine dehors… Je me débats, mes griffes laissent de long sillons dans la terre du dehors, la lumière m’aveugle… Le lycan me jette dans une autre pièce, plus grande, plus lumineuse, avec de la paille au sol… Il attache le bout de la chaîne à un poteau, y met un cadenas, puis me saisit à la gorge en me grognant dessus :
- Maintenant, la chienne, tu vas rester sage ici… je pense savoir ce que je vais faire de toi…
Je couine, je me débats… Il me fait peur… Il me laisse ensuite et sort de la grange… Moi, je me jette dans la paille, me cache dessous… ça me donne un peu l’impression d’être en sécurité, même si au fond je sais que de la paille ne peut pas me protéger…

*****

Je me réveille, il y a des bruits à la porte… Elle s’ouvre sur mon géniteur et un autre lycan, mais sous forme quadrupède, cette fois… C’est la première fois que j’en vois un, il me fait peur à me regarder comme ça,surtout qu’il doit faire au moins 3 fois mon poids…
- Qu’est-ce que c’est que cette chose ?
- Et bien tu as dit que tu voulais une femelle, en voilà une…
- Mais…ce n’est pas une vrai lycane… c’est juste une hybride de je-ne-sais quoi…
- Si elle ne te plait pas, tant pis, je m’en fiche… fais-en ce que tu veux…
Le bipède sort alors en claquant la porte, alors que le quadrupède reste là à me regarder… Je reste dans la paille, moi… Je sais pas ce qu’il me veut… Finalement il s’approche de moi, tire sur ma chaîne jusqu’à lui…Je tente de résister, je grogne, je couine… Il me prend pas la peau du cou, m’empèche de bouger… Il promène ses pattes sur mon corps… Moi, je veux pas le toucher, il me fait trop peur… Je me débat, je mords, mais il est trop fort pour que je fasse quoi que ce soit… Il me fait mal…

*****

Je reste gisante dans la paille, j’ai mal partout… Je sais pas ce que le lycan m’a fait… J’ai faim aussi, mais pas envie de manger….

*****

Le lycan qui me nourrit ouvre la porte… Je ne bouge pas, je me demande ce que j’ai fait de mal pour être punie comme çà… Il s’approche, et j’entends le bruit de la gamelle qu’il pose à terre… Je ne bouge toujours pas… Il me prend par la peau du cou, me met la tête dans les morceaux de viande, me forc eà les avaler… Je mange la viande sans réfléchir… Le lycan me lâche et émet un son que plus tard j’apparenterai à un rire :
- Tu t’y feras… d’autres lycans ont envie de partager un peu de temps avec toi, d’après ce que j’ai entendu…
Il sort de la grange et me laisse là… Je me remets dans la paille, me cachant dessous en pleurant…

*****

Cela fait maintenant beaucoup de jours que je sert de jouet aux lycans… je ne sais pas compter de façon précise, mais ça fait beaucoup,beaucoup de jours… Ils viennent un à la fois, ou plusieurs selon les jours,mais ils me font toujours mal… Moi, je n’ai rien demandé, je sais pas pourquoi ils me font ça… Je ne me défends plus, de toute façon… Ils sont trop forts… Mon géniteur ne m’apporte pas à manger tous les jours, je pense que ça a rapport avec les lycans qui viennent me faire mal… Mais c’est trop compliqué de réfléchir, je suis trop faible…


((à suivre))
Revenir en haut Aller en bas
http://kurokyuuketsuki59.deviantart.com/
Kuro'
Chevalier(e) de NoSgoth
Chevalier(e) de NoSgoth
avatar

Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 26
Race : Beaucoup, mais Shikoku Inu de préférence...
Classe : Chieuse professionnelle
Clan : Solitaire pure et dure
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: BG Kurokyuuketsuki   Sam 6 Nov - 14:48

Chapitre 3 : La fuite

Aujourd’hui, j’ai eu beaucoup à manger… Je pense que c’est à cause du lycan roux qui vient me voir, des fois… Après qu’il ai fini de me faire mal, j’ai toujours à manger, mais je le déteste aussi, comme tous les autres… Aujourd’hui, il a détaché ma chaîne du poteau, et m’a trainé plus loin dans la grange… Il m’a attaché à des choses en métal et m’a fait encore plus mal que d’habitude… Je pleure même plus, maintenant, ça sert à rien de résister, ça fait seulement encore plus mal… Mais quand il est parti, il n’a pas rattaché la chaîne au poteau… Moi je suis restée dans la paille, la porte était fermée de toute façon… Le lycan qui m’apporte à manger ne l’a pas rattaché non plus… Je mange mes quelques bouts de viande, et je réfléchis…
Je pense que je peux atteindre la porte, et peut-être que je peux l’ouvrir… Je m’approche, la chaîne derrière moi frotte sur le sol, ça fait du bruit… Je pose ma patte sur la poignée, comme j’ai vu les bipèdes le faire, j’appuie dessus… La porte s’ouvre,je recule, la lumière vive me fait mal aux yeux… Après je regarde dehors, je sors la tête : personne… Juste de la terre, et des bâtiments, aucun lycan,et plus loin… des arbres… j’hésite, après tout je n’ai connu que la pièce avec Maman et mes frères et sœur, et la grange, je n’ai jamais été dehors… Mais l’occasion est trop belle, je ne veux pas que les lycans me fassent mal à nouveau.
Je m’élance,utilisant pour la première fois mes pattes pour courir, le souffle coupé… J’entends la chaîne qui fait du bruit derrière moi, mais je continue à courir vers les arbres… Une voix soudain, sur le coté. Je vois la tête d’un bipède qui me regarde en poussant un cri… je cours encore plus vite, ne voulant pas imaginer ce qu’ils me feront si ils m’attrapent… Enfin, je suis sous les arbres, mais là je ne m’arrête pas encore, je sais que j’ai été repérée, je dois me cacher plus loin, alors je continue à courir pour pas me faire attraper, m’enfonçant plus loin entre les arbres…

Je cours maintenant depuis longtemps, je sens que je suis entrain de descendre doucement. Ma gorge me brûle, et je pense que mon cœur va exploser… Je suis sûre qu’ils me poursuivent, je dois fuir encore… Mais la forêt s’arrête là. Je m’arrête, me cachant entre les arbres, et observe… Je vois plein de bipèdes, des bâtiments en pierre et en bois, et beaucoup,beaucoup d’eau… et je m’aperçois que j’ai tellement soif…
Je longe la frontière entre les bipèdes et la forêt, jusqu’à ce que j’arrive à l’eau. Il y a une échelle pour descendre jusqu’à un sol en bois, au niveau de l’eau. J’y descends, je sens une drôle d’odeur juste avant de plonger la gueule dans l’eau… Je bois sans réfléchir et recrache immédiatement tout ce que j’ai avalé, cette eau n’est vraiment pas bonne… Je m’assois et je pleure, en pensant que je vais mourir ici…
Puis, une voix s’élève du haut de l’échelle : un petit bipède est en train de crier en pointant le doigt sur moi ! Sur le coup je bondis et fonce le long du plancher en bois, et si il était en train d’avertir les lycans que j’étais là ? J’arrive à une passerelle, qui se termine en remontant vers un bâtiment en bois qui flotte sur l’eau. J’y grimpe, cherchant une cachette pour échapper à mes poursuivants… ils ne doivent pas être loin…J’avise une ouverture dans le bâtiment et m’y engouffre.
Il y fait bien sombre,c’est parfait pour se cacher. Je sens l’odeur de la viande aussi, mais je suis trop fatiguée pour chercher d’où vient cette odeur. Je me pose dans un coin et me roule en boule, ma gorge me fait mal, j’ai soif… Mes pattes sont fatiguées,et je m’endors en un rien de temps…

((à suivre...))
Revenir en haut Aller en bas
http://kurokyuuketsuki59.deviantart.com/
Kuro'
Chevalier(e) de NoSgoth
Chevalier(e) de NoSgoth
avatar

Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 26
Race : Beaucoup, mais Shikoku Inu de préférence...
Classe : Chieuse professionnelle
Clan : Solitaire pure et dure
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: BG Kurokyuuketsuki   Sam 13 Nov - 11:36

Chapitre 4 : L’apprentissage

Des bruits de pas et une porte qui s’ouvre me réveillent. Ma gorge et mes pattes me brûlent encore, et j’ai un petit peu faim… Je lève la tête, et vois deux paires de jambes bipèdes juste devant moi, et des voix dans le langage que je ne comprend pas. Je me mets sur mes pattes, et gronde pour essayer de leur faire peur, même si je vois bien que je ne dois pas peser bien lourd à côté d’eux… Je sens la peur dans leurs voix et leur odeur, et ils finissent par sortir de la pièce rapidement en claquant la porte.

Je me recroqueville alors dans mon coin. Ils vont certainement revenir me chercher et me rendre aux lycans, et je vais encore avoir mal… Non, s’ils reviennent, je les mordrai et m’enfuirai, comme ça ils ne m’attraperont pas…
La porte s’ouvre à nouveau, et cette fois c’est un bipède plus âgé que les autres qui entre, et il s’avance résolument vers moi. Je grogne, prête à bondir pour me sauver, mais je le vois s’arrêter, puis s’accroupir à quelques pas de moi… C’est étrange, je pensais qu’il voulait m’attraper, mais là il ne bouge pas, et me tend quelque chose qui sent bon : de la viande. Il me parle aussi, mais je ne comprends pas ce qu’il raconte. Je me méfie, si ça se trouve c’est un piège… Mais finalement il lance le bout de viande vers moi, et mon estomac me rappelle que je dois manger pour reprendre des forces. Je l’englouti directement, surveillant le bipède du coin de l’œil et reniflant son odeur. Il ne sent pas comme un lycan, ça doit être une autre espèce de bipède. Il continue à parler un moment, puis il ressort de la pièce.

Je l’entends ensuite parler à d’autres bipèdes, puis plus rien. Je tends l’oreille, mais à travers la porte ne filtre qu’un bruit sourd que je ne connais pas. Je sens ensuite la pièce bouger un peu, puis les voix reviennent pour un temps. Je les écoute sans bouger en me demandant s’ils vont revenir. J’ai soif aussi, mais je me souviens que l’eau que j’avais gouté était mauvaise, et puis de toutes façons il n’y en a pas dans la pièce, alors j’attends…

*****

Le bipède revint encore une fois, puis une autre encore… A chaque fois il me donne quelque chose à manger, et il m’apporte de l’eau bonne à boire aussi. Moi, je commence à avoir moins peur, parce que il ne m’a jamais fait mal et il me donne toujours à manger. Une fois, il approche sa main vers ma tête pendant que je mange. Je la vois arriver, je la surveille et j’espère qu’il ne va pas me faire de mal. Mais il saisit alors la chaîne que j’avais gardée autour du cou depuis que je me suis sauvée, et il la détache lentement, puis la pose plus loin.

Je continue de le regarder sans bouger, il me parle toujours. J’entends des mots qui reviennent souvent, même si je ne comprends toujours pas… Mais peut-être un autre jour je comprendrai… Puis comme toujours il commence à s’en aller, mais cette fois, moi je ne veux pas qu’il parte et me laisse toute seule, alors je le suis vers la sortie. Il s’arrête alors, me regarde et continue de marcher dehors. Je m’arrête un moment, hésitant devant une lumière trop vive pour moi. Et de plus, le bois sur lequel je marche bouge, ce qui ne va pas dans le sens pour me rassurer.

Mais je vois mon bipède appuyé sur un petit mur et vais me mettre à coté de lui. Je sens qu’il me regarde, et moi, j’examine les lieux : tout est en bois, et autour il n’y a que le ciel. J’entends toujours le bruit sourd, il vient de par-dessus le petit mur. Alors je me dresse sur mes pattes arrières et regarde : il n’y a que de l’eau et du ciel tout autour ! Je baisse les oreilles et me remet à quatre pattes, j’ai un peu le vertige de voir tout ça… Mon bipède se met à rire, enfin je suppose. Puis il désigne l’immensité bleue de ciel et de l’eau et dit un mot :
- Mer.
Moi, je le regarde, je comprends que toute cette eau s’appelle la mer… ça ne m’aide pas beaucoup mais je suis contente de savoir ce que signifie un mot du langage des bipèdes non-lycans.

*****

Maintenant, je ne vais plus dans la pièce qui sent le manger. Le bipède m’a montré une autre pièce avec un grand bout de tissu tout doux, et j’aime bien me mettre dedans pour dormir, ça me rappelle un peu comment c’était quand je dormais contre Maman et mes frères et sœur. Il y a aussi un plat et un bol avec de l’eau et à manger, et la porte de ma pièce reste toujours ouverte, comme ça je peux aller dehors quand je veux.
Les bipèdes sur le ‘’bateau’’, comme a dit le bipède que j’aime bien, sont tous différents. Certains ne s’occupent pas de moi, et c’est très bien comme ça, et d’autres sont gentils et me donnent à manger, et ça c’est encore mieux, même si des fois je n’ai pas envie qu’ils mettent leurs mains sur ma tête… je ne sais pas pourquoi ils font ça, mais je préfère qu’ils ne me touchent pas. Mais d’autres encore me regardent méchamment, je ne sais pas pourquoi, je ne leur ai rien fait… Alors je les évite.

Le bipède le plus gentil qui me donne à manger m’apprend plein de mots que j’arrive à comprendre. Je comprends mieux aussi quand il parle, et j’essaie de répéter des fois, mais je n’arrive à dire que quelques grognements, qui ressemblent vaguement aux mots. Des fois, je mélange le langage des bipèdes et les grognements des lycans sans le vouloir, mais je n’aime pas, je ne veux pas être un monstre. Il dit toujours ‘’petite’’ quand il s’adresse à moi, et j’aime bien quand il m’appelle comme ça, il le dit toujours gentiment.
Le bipède m’a montré des ‘’livres’’ aussi, et j’aime beaucoup. Je comprends que les bipèdes mettent leurs mots en signes pour les apprendre aux autres, et je veux savoir aussi, alors je regarde les livres et je commence à lire les signes avec le bipède. C’est très long à apprendre, mais tout doucement j’y arrive…

Des fois, quand je veux voir quelque chose plus loin, je me mets sur les pattes de derrière. Les bipèdes l’ont vu je pense, et ils essaient de m’apprendre à rester sur deux pattes tout le temps. Je préfère rester sur mes quatre pattes plus stables, mais ils insistent, et en plus ils m’apprennent à faire des choses avec mes pattes avant, comme écrire les signes et faire des nœuds avec les cordes du bateau, alors je fais des efforts pour leur faire plaisir. Ils m’ont mis des bouts de tissu sur moi aussi, comme eux ils portent… Apparemment c’est une question de ‘’poils’’, mais je les laissent faire, comme ça je me sens plus comme eux et moins comme les monstres que j’ai connu avant…

((à suivre))
Revenir en haut Aller en bas
http://kurokyuuketsuki59.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BG Kurokyuuketsuki   

Revenir en haut Aller en bas
 
BG Kurokyuuketsuki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NoSgoth :: Les Citoyens de NoSgoth ((RP)) :: Les Registres Infernaux :: Le Registre des Citoyens-
Sauter vers: