NoSgoth

Bienvenue sur le forum officiel du Royaume de NoSgoth sur SecondLife !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le Royaume de Nosgoth.
L'Ancien : "Je suis le noyau vital, l'essence même de Nosgoth.".
Moébius : "T'es-tu vraiment cru capable de changer "mon" histoire ?".
Raziel : "Ma destinée t'amuse, c'est ça ?".
Kain : "L'éternité est implacable.".
Janos Audron : "Ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils sont ignorants, et si faciles à manipuler.".
Ariel : "À jamais je suis emprisonnée ici, tout espoir serait vain...".
Vorador : "Regardons maintenant de l'autre côté du miroir.".
Hylden : "Quelle naïveté de penser que l'on peut s'opposer à sa destinée !".
Raziel : "Je veux voir le monde dans son enfance, avant la croisade des séraphéens.".
Kain : "Nous n'effaçons pas l'histoire, nous la réécrivons !".
<Janos : "Au cours des siècles, j'ai pu observer notre histoire devenir un mythe, pour finalement sombrer dans l'oubli.".
Moébius : "Juge donc l'auteur de tes sermons avant de les réciter.".
Vorador : "Quel piètre sauveur tu fais !".
L'Ancien : "Je suis, ici et ailleurs, maintenant et toujours.".
Ariel : "Je suis pure, mais éthérée. Kain, lui, est diablement réel mais vicié.".
Raziel : "Je ne voulais plus qu'une chose : débusquer Kain et l'annihiler.".
Kain : "L'épée est la clef !".
Moébiu : "Bienvenue âme perdue dans les âges. Rencontre ta Destinée.".
Raziel : "Ange ou démon, lui seul détenait la clé de mon destin.".
Kain : "Si Moébius t'avait dit que je me cachais au fin fond des enfers, m'y aurais-tu suivi, au péril de ton âme ?".

Partagez | 
 

 Elythea

Aller en bas 
AuteurMessage
Elythea
Etranger de NoSgoth
Etranger de NoSgoth


Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 36
Race : Humaine
Classe : Paramédic
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Elythea   Dim 9 Jan - 14:39


L
es premiers rayons du soleil traversaient les volets de sa chambre et venaient lui réchauffer le visage. Leur douceur et leur chaleur la sortaient lentement d’un profond sommeil alors que l’odeur du repas matinal que préparait sa grand-mère lui arrivait aux narines. Elythea se réveillait de la même façon d’aussi loin qu’elle s’en rappelait. Elles se partageaient l’unique chambre de ce qui leur servait de maison. Elle entendit la voix de sa grand-mère « ...Elythea !!...Lève toi, tu as beaucoup de travaux aujourd’hui...», elle sourit à la remarque, tous les jours avaient leurs lots de travaux et répondit simplement « ...oui grand-mère je suis presque prête, j’arrive... ».
Elle s’habilla prestement, enfila sa longue jupe, son corset, tout ça n’était pas de première jeunesse mais elle se plaisait à les porter. Cet accoutrement qui pouvait paraitre imposant lui permettait au contraire de grandes libertés d’action. Elle franchit le passage entre la chambre et la grande pièce commune et rejoignit sa grand-mère qui avait déjà commencé le déjeuner. Elle n’eut pas un regard pour elle, mais cela l’amusait, sa grand-mère avait une réputation de sorcière, ou de femmes malfaisantes, tout dépendait des ragots auxquels vous prêtiez oreille. Elle semblait se complaire à maintenir cette peur qui pouvait se lire dans les yeux des peu de visiteurs qu’elles avaient, mais Elythea savait très bien qu’elle était capable de douceur, comme elle lui avait montré à de nombreuses reprises. Elles prirent ensemble le modeste repas pendant lequel lui furent décrites les diverses tâches.

A l’issue du repas, elle prit sa sacoche qui contenait ses diverses fioles et cataplasmes et prit la direction du village voisin. Elle fut un peu surprise de la requête de sa grand-mère, car il était exceptionnel qu’elle lui demande de se déplacer pour aller soigner les habitants des environs, tout comme elle lui avait interdit tout contact avec eux pendant de longues années. Elle s’était souvent demandée si ses parents avaient pu habiter ce village, mais personne ne put l’aider dans ses recherches, et encore moins sa grand-mère qui avait toujours refusé de lui parler d’eux. Cependant elle s’exécuta, après tout, elle lui avait appris les bienfaits de certaines plantes, leurs effets curatifs, les mélanges appropriés pour soigner telle ou telle blessure, ou telle maladie ainsi que les poisons que pouvaient abriter la sève d’autres herbes.
Sur la route du village, elle se rappela vaguement sa jeunesse où elle venait épier les gosses qui s’amusaient à guerroyer avec leurs épées de bois, alors qu’elle savait déjà manier les griffes de combat. Elle se souvint aussi du premier contact avec l’un d’entre eux, et comment elle fut accueillie par sa famille, auprès de laquelle elle apprit beaucoup. Elle cachait encore ces détails à sa grand-mère, et c’était mieux ainsi. C’est ainsi qu’elle passa une partie de la journée à soigner un fermier, vendre une partie de ses fioles à la boutique, pour acheter les besoins alimentaires complémentaires.

Elle prit le chemin du retour, alors que la nuit commençait à arriver. Les oiseaux d’habitude si bruyants à l’orée du crépuscule se taisaient ce soir. De l’inquiétude pouvait se lire sur son visage et elle pressa le pas, Une sensation en elle lui disait que quelque chose n’allait pas. Elle commença d’abord par sentir une odeur de bruler, puis elle aperçut les flammes qui se nourrissaient de sa maison. Puis ce fut un cri qui lui déchira les oreilles, et un corps démembré qui se consumait qu’elle vit traverser le ciel. Quand elle entra dans la cour, les lieux étaient éclairés de mille feux, le ciel semblait s’embraser. Deux individus lançaient leurs attaques sur sa grand-mère. Elle ne l’avait jamais vue ainsi, elle ne semblait plus elle-même. Elle lançait des sorts, alors qu’Elythea ignorait complètement qu’elle en était capable. L’individu qui paraissait le plus puissant regarda, avec des yeux brillant, la jeune fille qui venait d’apparaitre et ordonna quelque chose à son acolyte dans un langage étranger. Elythea plaça ses griffes à sa main droite et se lança dans le combat, mais avant qu’elles ne les atteignent, sa grand-mère lançait une nouvelle attaque vers la forme qui s’élançait vers elle et la fit exploser dans un déluge de flammes. Mais ce qui semblait être le chef en profitait pour la transpercer de son épée, dans un rire effrayant.
Elythea cria « …Grand-mère !!!…. », mais son aïeule s’effondra par terre, sur le point de prendre le coup de grâce. Elle se jeta à corps perdu et lança son attaque, elle effleura juste le visage de l’assaillant mais suffisamment pour y laisser une trainée. Elle se plaça entre lui et le corps de sa grand-mère, sur ses gardes, prête à parer et attaquer de nouveau. Mais au lieu de faire face à une attaque, ce fut un sourire qui lui fut adressé, puis un rire. Alors qu’elle pensait avoir à combattre, la créature fit demi-tour et en bonds multiples, à une vitesse incroyable, elle s’éloigna. Elle voulut la poursuivre mais elle entendit les râles derrière elle, elle se retourna et vit sa grand-mère gisant sur le sol. Elle se précipita pour lui prodiguer les premiers soins. Elle la tira sur la terre meuble pour l’éloigner du brasier et la veilla jusqu’au petit matin.
Sa grand-mère rouvrit les yeux avec les premiers rayons du soleil. Son état semblait critique, mais elle réussit à lui parler « Elythea…ne parle pas…et écoute moi »…elle toussa avant de reprendre, et chercher un bout de parchemin qu’elle cachait dans ses vêtements… « Va à la cité de Meridian…et va la voir… » elle lui tendit le papier sur lequel une Elythea qui ne comprenait rien à la situation, ne put y voir que des caractères inconnus, ainsi qu’un nom... « Mais grand-mère.. » …elle fut coupée sèchement… « ..Je t’ai dit d’y aller…ne t’inquiète pas pour moi, je m’en remettrais… » Bien que n’étant pas décidée à y aller, le regard qui lui fut lancé lui fit changer d’avis. Elle bâtit un abri de fortune, rassembla ses affaires et dit au revoir à sa grand-mère qui ne la regarda même pas…

Elle s’enfila dans la forêt, sans voir le sourire narquois que lui adressait la vieille femme au fur et à mesure qu’elle s’éloignait, ni sans entendre un peu plus tard son rire démoniaque…..



Revenir en haut Aller en bas
 
Elythea
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NoSgoth :: Les Citoyens de NoSgoth ((RP)) :: Les Registres Infernaux :: Le Registre des Citoyens-
Sauter vers: